La nuit où j’ai partagé mon compartiment avec un chanteur biélorusse

Ma première rencontre avec la Biélorussie fut brutale. Une douanière patibulaire m’a sommé de filer fissa chercher mon visa tandisque je discutais le bout de gras avec deux français du wagon d’à côté. Eux aussi s’étaient enrollés dans cette belle galère qu’est le train Varsovie-Moscou et nous étions installés tranquilement à discuter voyage et saucisson fumé lors de son irruption. Nous étions désormais Biélorussie. A son regard, j’ai compris que la Biélorussie c’était comme la Russie, en légèrement pire.

Mon second contact avec les biélorusses eu lieu lorsqu’après vingt minutes d’arrêt du train, je voulus regagner mon wagon, en vain. Le wagon dans lequel je me trouvais était simplement suspendu dans les airs, détaché du train et ainsi de suite pour tous les wagons jusqu’à la locomotive. Les rails polonais étant différents des rails biélorusses, nous étions en train de changer consciencieusement une à une les roues du train. Coincée dans un wagon qui n’était pas le mien, j’ai ouvert la porte et je me suis installée sur le rebord du train à contempler les aller-retours des mécaniciens. Un vrai spectacle. De puissants gaillards en salopette, une clé à molette à la main et le visage sale s’activaient nonchalament en jurant comme des chartiers. Nous étions dans la ville de Brest (БРЕСТ) ceci-dit rien à voir avec son homonyme breton. Je serais allée me dégourdir les jambes avec plaisir, mais la perspective de représailles biélorusses et les 1m50 qui me séparaient du sol me décourageaient. Et c’est là que j’ai aperçu sur le quai mon voisin de compartiment. Celui-là même qui enquillait les bières depuis Varsovie, soit déjà 15h de bières. Pendant qu’on s’ennnuyait à 100 sous de l’heure, lui avait filé s’acheter un nouveau pack. Je me suis demandé comment cette masse alcoolisée avait réussi à se  hisser hors du train. Je sous-estimais largement le pouvoir d’attraction d’un pack de bière.

Mon troisième contact avec la Biélorussie eut lieu 1h plus tard, alors que le train fort de ses nouvelles roues se remettait en marche. Je rejoignai donc mon compartiment et découvrait avec stupeur qu’à la place de la jeune fille russe pâle et chétive que j’avais laissé, se dressait un personnage tout droit sorti d’un boysband, tatoué et moulé dans un marcel noir, les yeux maquillés, les cheveux savamment enduis de gel et une housse de guitare couverte d’autocollants installée sur ma couchette. Il me lacha un « Priviet » d’une voix de mec cool. Ay ay ay, j’avais dégotté le gros lot. Je montais m’installer dans ma couchette. Mais il voulais discuter « Tu viens d’où? Tu vas où? Moi c’est Alex. Je suis chanteur, guitarriste, c’est moi qui représentais la Biélorussie à l’Eurovision dans le groupe Litesound.Tu connais Anggun? », « Euh non..c’est qui? » « Tu connais pas Anggun? » reprend-t-il d’un air de dire « Oh la grosse nullarde de française qui connait pas Anggun », « C’est elle qui représentait la France, je l’ai rencontré c’est une fille cool. Bon là-bas y’a plein de musiciens de journalistes, de gens intéressants quoi. Je lui en parle en russe, il me répond en anglais avec un accent américain assez drôle. « Tu as un bon accent anglais » « Tu sais c’est normal, je suis musicien.. avant l’Eurovision je savais pas parler, et puis voilà c’est venu comme ça. T’as des amis un peu à Moscou?  » Je réponds par monosyllabe et lui se lance dans un monologue sur sa vie de boysband, je m’endors morte de fatigue: la Biélorussie m’a tué.

Je vous livre quand même la vidéo de Litesound un grand moment de musique.

Publicités

A propos Marikouchka

Etudiante française à Moscou
Cet article a été publié dans En voyage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s